L’obéissance vaut mieux que les sacrifices !

Version 01 du 27 novembre 2019 :


1 Samuel 15.22-23 : « Samuel dit: L’Eternel trouve-t-il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l’obéissance à la voix de l’Eternel? Voici, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l’observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers. Car la désobéissance est aussi coupable que la divination, et la résistance ne l’est pas moins que l’idolâtrie et les théraphim. Puisque tu as rejeté la parole de l’Eternel, il te rejette aussi comme roi. »

L’on fait des sacrifices de louange, d’adoration, des sacrifices de temps et de services et c’est très bien MAIS ce qu’il vaut mieux –d’abord– c’est l’obéissance !

Si l’on fait de belles louanges, un beau service mais que nous n’obéissons pas au Seigneur c’est inutile.

Imaginez que quelqu’un qui est infidèle à sa femme en cachette sans que personne (pour l’instant) ne le sache ici bas, fasse une superbe et très forte prière de louange devant toutes et tous et se fasse même applaudir de la chose ! Est-ce agréable à Dieu ? Vaut-il mieux obéir à la parole de Dieu sur la fidélité et le mariage ou faire cette superbe louange ? Pour Dieu cette louange est nauséabonde.

Si nous faisons de belles louanges et de beaux services mais que nous n’obéissons pas dans la semaine, dans notre vie de tous les jours dans les grandes et petites choses, alors nous sommes désobéissants malgré tout.

Imaginez cette fois quelqu’un de très doué pour animer la louange avec un don remarquable dans ce domaine ! Mais qu’une fois descendu de l’estrade, son language soit grossier, qu’il soit hautain et ne s’intéresse qu’aux « grands / importants » de l’assemblée, etc. Pensez vous que cet homme soit agréable à Dieu ? Dieu aura la même relation envers lui que cet homme a pour les « petits / insignifiants » : aucune.

Voici quelques éléments auxquels nous devons faire attention :
– aimer Dieu (primordial !),
– aimer ceux que nous côtoyons (n’allons pas chercher en Asie ou en Afrique des gens à aimer, commençons par la),
– dans ce que nous regardons,
– dans ce que nous disons,
– dans ce que nous faisons,
– la ou nous mettons notre temps,
– la ou nous mettons nos pensées,
– la ou nous mettons notre argent,
– etc..

Si nous n’obéissons pas à Dieu dans les petites choses tout le reste est inutile. D’ailleurs il ne s’agit pas de se soulager la conscience par des œuvres car :

  • L’obéissance vaut mieux qu’offrir de l’argent à l’œuvre de Dieu
  • L’obéissance vaut mieux que louer/chanter
  • L’obéissance vaut mieux que servir
  • L’obéissance vaut mieux que les sacrifices !

Attention : Sans pour autant dénigrer Ces choses excellentes que sont la louange, le service, les dons, etc. et qui sont la suite logique de notre amour pour Dieu mais d’abord : l’obéissance !

Pour finir :

Obéir ! D’accord mais à quoi ? Lire la Bible tous les jours et l’appliquer. Si on ne lit pas continuellement le mode d’emploi de la Vie (on dit aussi : chercher Dieu) et que l’on est pas sérieux pour faire son possible pour l’appliquer, alors on est toujours à côté de la plaque… A moitié abouti, un demi-chrétien avec des oui il est bien mais il manque ça ou il y a trop de ça en lui : pas tout à fait à la ressemblance de Jésus-Christ et donc peu de fruits.

Et comment savoir si je suis obéissant et dans le vrai ? Il faut demander au Saint-Esprit de nous guider, de nous sonder, de nous enseigner, de nous conduire au bon endroit de la bonne façon et être… à l’écoute. C’est justement son rôle : Jean 14.26 « Mais le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. »

Sinon tout sonne faux ! Notre personne, notre don, notre service, notre louange, nos chants…